Borgia – tomes 2 et 3 de Jodorowski et Manara

 

 

Résumé du tome 2

Ce volume est intitulé Le pouvoir et l'inceste. Cela le résume assez bien dans l'ensemble. On assiste au début de pouvoir d'Alexandre VI. L'idée c'est ce que ce n'est pas un homme qui a pris le pouvoir mais le clan familial qu'il y a derrière lui. Il utilise ces enfants à cette fin. Il va même jusqu'à faire dépuceler sa fille Lucrèce par un de ses frères, César (ils deviendront par la suite amants), tout ça pour les lier ensemble à la vie, à la mort. Après, il marie Lucrèce avec Sforza pour lui assurer le soutien de la ville de Milan. C'est dans ce tome qu'on voit aussi apparaître le personnage de Machiavel qui est très "machiavélique". 

 

Résume du tome 3

Alors que dans le tome 2 c'est le début de pouvoir des Borgia, ici, on assiste à la contestation du pouvoir par les autres familles italiennes mais les pays limitrophes comme la France. Il y a moins de dépravation sexuelle mais beaucoup plus de sang puisque la famille rentre alors en guerre.

Mon avis

Les dessins de Manara sont toujours très beaux, parfois vraiment très crus et violents. Le scénario au point de vue historique est toujours plutôt bon puisqu'on y a pprend des choses qu'on ne connaît pas forcément sur cette famille, en tout cas moi (je ne sais pas por vous). Par contre je ferai un reproche que je n'avais pas fait pour le premier tome. C'est le traitement moderne de la vulgarité et de la dépravation tant dans le vocabulaire employé que les dessins. Cela m'a un peu gêné dans la lecture parce que j'avais du mal à croire à la crédibilité du scénario.

À noter que sur ces volumes, il y a un autocollant "pour public averti" : âmes sensibles s'abstenir !

En conclusion, ces deux tomes m'ont déçus par rapport au premier mais m'ont quand même donné envie d'en connaître plus sur les Borgia (peut être par une histoire romancée) et surtout de lire Le Prince de Machiavel (j'avais tenté en Terminale mais je n'avais pas réussi).

Références

Borgia

Tome 2 : Le pouvoir et l'inceste

Tome 3 : Les flammes du bûcher

de Alejandro JODOROWSKY (scénario) et Milo MANARA (dessin) (Drugstore, 2008)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.