La guerre des Sambre : Hugo et Iris de Yslaire, Bastide et Mezil

 

Chapitre 1 : printemps 1830

On découvre Hugo, le père de Bernard en jeune marié. Il vient d'épouser Blanche plutôt par convenance que par amour. En effet, celle-ci est enceinte pas de Hugo mais du père de Hugo Maxime-Auguste. Lui est marié avec Constance en deuxième noce. Ils ont quatre enfants : Honorine (à la page 36 elle s'appelle Hortense mais bon personne n'est parfait), Camille, Hugo et Victoire. En premier noce, il avait épousé une certaine Louis-Marguerite Collée. Ils ont eu trois enfants ensemble deux garçons et une fille : Judith-Égalité (c'est la branche du fameux cousin Guizot). Les deux garçons sont morts pendant la révolution parce qu'ils s'appelaient de Sambre et pas Sambre. Le principal est de savoir que les deux garçons avaient les yeux bleus et que les enfants du second mariage ont les yeux noirs (c'est la bonne couleur chez les Sambre). 

En dot, Blanche apporte à Hugo une mine peu rentable parce que le filon est épuisé. Il y rencontre le fameux vicaire Horace Saintange. C'est le sobriquet que les ouvriers donnent à leur contremaitre. Celui-ci est très éduqué. Alors, quand ils découvrent que dans la mine, il y a des ossements préhistoriques dont un crâne avec des rubis rouges dans les yeux. Tout s'emballe dans la tête de Hugo. il devait pourtant sauver les Sambre d'une faillite certaine en vendant cette mine. Il réussit à se fâcher avec ses parents et part seul à Paris étudier pour mieux comprendre l'origine ds corps de la mine.

Pendant ce temps, Blanche subit la méchanceté de ses belles-soeurs et de sa belle-mère, tout en essayant de repousser son beau-père. On lui demande de teindre ses cheveux en rouge comme toute la famille. Ce n'est pas leur couleur naturelle. Je pensais que c'était un roux un peu criard mais non ! Le mystère est enfant résolu.

Chapitre 2 : automne 1830

Je vais être rapide sur ce tome : c'est la rencontre entre Iris et Hugo ou comment Hugo met en place sa théorie sur la guerre des yeux.

Mon avis

Je vous cite les deux avis de La Liseuse qui m'ont donné envie de lire cette sublime saga familiale : celui sur le tome 1 et celui sur le tome 2. Comme je le disais dans le billet précédent, les dessins (ainsi que les couleurs) de Bastide et Mezil donnent une toute autre amiance à ces deux volumes par rapport aux Sambre. Ce sont surtout les effets de lumière qui sont ici travaillés. Tout l'album est sombre dès lors qu'il n'y a ques les Sambre ; on retrouve la lumière avec des teintes orangés rouges quand il s'agit de la guerre des yeux ou de personnes avec les yeux rouges. Les traits des visages sont plus détaillés même si l'expression des yeux n'y perd pas.Les décors sont aussi mis en avant par rapport aux volumes des Sambre.

Enfin bon, je vous le dis une dernière fois, après je ne vous embêterai plus : il faut absolument lire cette série !!!!

Références

La guerre des Sambre – Hugo et Iris

Chapitre 1 : printemps 1830 – Le mariage d'Hugo, paru en 2007

Chapitre 2 : automne 1830 – La passion selon Iris, paru en 2008

de Yslaire pour le scénario et la mise en scène, Bastide et Mezil pour les dessin et couleurs (Futuropolis – Glénat)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.